silhouette photo of man singing on stage

De musicien à développeur

Hello à toi qui lis cet article !
J’ai souvent rencontré des développeurs qui pratiquaient la musique bien avant de faire du code. Alors d’après toi, qu’est-ce qui fait qu’ils soient passés de musicien à développeur ?

Si tu pratique un instrument de musique et que tu cherches un métier qui pourrait te correspondre, alors cet article est fait pour toi !

Les points communs

Déjà, j’aimerais simplement revenir sur les points communs que l’on peut retrouver entre un développeur et un musicien.

La créativité

photo of multicolored abstract painting
De musicien à développeur, on est tous créatifs.

Il y en a un certain nombre selon moi. À commencer par le plus important à mes yeux : la créativité.

C’est vrai qu’on ne parle pas souvent d’un développeur comme un créatif. C’est d’ailleurs tout le contraire en fait. Souvent le développeur est considéré comme très logique. Il ne cherche pas à faire de l’art, simplement à concevoir des outils. Mais, dans une certaine mesure, le développeur doit aussi faire appel à son esprit pour développer ces outils. Prenons l’exemple d’un développeur spécialisé dans le web design. Il devra penser et imaginer le site internet avant de se mettre à coder. Il passera de nombreuses heures à imaginer comment l’utilisateur va naviguer sur la page. Il va essayer de se mettre dans la peau de l’utilisateur pour réaliser son site internet de la meilleure façon. Celle qui va plaire au plus de gens possible.
Finalement, un peu comme un musicien qui va composer une musique. Qui va tenter de l’interpréter pendant plusieurs heures, de différentes façons. Qui va chercher à correspondre à un modèle. Qui va tenter de se mettre dans la peau de celui qui écoutera.

La logique

two men playing chess while sitting in armchairs beside white wall
Être logique.

Et oui, on dit souvent que pour être développeur, il faut avoir un esprit « hyper logique ». Mais en fait, c’est aussi le cas quand on est musicien. Pour maîtriser un instrument, il faut comprendre comment fonctionnent les sons. Pourquoi certains accords entre eux sonnent faux. Il faut être capable de jouer avec d’autres personnes. Qui eux, vont jouer les accords d’une autre façon en fonction de l’instrument. Il faut aussi être capable de comprendre les notes, leurs fréquences, leurs puissances, leurs rythmes.
Un peu comme un développeur qui doit être capable de décortiquer une action, en une multitude d’autres actions.

Le langage

person playing a guitar beside a music sheet
Langage de programmation et solfège.

On entend souvent parler de « langages de programmation ». Tu sais, ces caractères un peu farfelus, qui semblent n’avoir aucun sens. Et pourtant.. le solfège c’est mieux ? Ou les tablatures ? Et encore pire, les partitions de batterie…
Finalement, il ne s’agit que d’un langage internationalisé et adapté à l’outil ou l’instrument que l’on utilise.
D’ailleurs, en solfège on peut retrouver certaines notions propres à la programmation. Comme les conditions et les boucles. Certainement parce que ce sont des notions basiques et propres à l’Homme, d’ailleurs.

Mon expérience

J’aimerais aussi prendre quelques lignes pour te parler de mon expérience personnelle.

Initialement, je faisais énormément de musique. Je jouais de la guitare, du piano, de la batterie, du violon. Bref’, tu as compris ! Je continue d’ailleurs de pratiquer ces instruments-là. Je pourrais éventuellement en parler davantage, dans un prochain article ou dans une vidéo Youtube. Si ça t’intéresse n’hésite pas à me le dire en commentaire.

Le jour où j’ai commencé mes études d’informatique. J’ai découvert assez vite qu’il y avait un lien réel. Déjà, pour devenir développeur, il a fallu que je passe des centaines d’heures derrière mon clavier pour atteindre un niveau employable. Un peu comme pratiquer un instrument pour être capable de jouer en groupe.
Ensuite, j’ai vite trouvé la « seule vraie » différence. Lorsque je pianote sur mon clavier, ça fait juste un bruit de « chtac ». Alors qu’un instrument donne des sons plus agréables à l’écoute.

Attention, je suis bien conscient que ce n’est pas la seule différence. Mais je suis assez content d’avoir pu placer le terme « pianoter » 🤣 !

En conclusion

Alors, qu’en penses-tu ? Crois-tu qu’il y a un lien réel entre le métier de développeur et le fait d’être musicien ? Ou crois-tu qu’il existe aussi certainement des tas d’autres métiers avec lesquels on peut retrouver ces points communs ? Je t’invite à me le dire dans les commentaires !
En attendant, si cet article t’a plu, tu peux le partager sur tes réseaux sociaux et lâcher un like. Tu peux aussi t’abonner à la chaîne Youtube et t’inscrire à la newsletter pour être informé de la sortie des prochains articles.

Et en attendant, je te souhaite une excellente fin de journée, et à la prochaine !


En savoir plus sur La Pause Code

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire