question mark on chalk board

Comment fixer son TJM ?

Hello à toi qui lis cet article !
Une question que l’on me pose souvent, c’est comment fixer son TJM quand on est développeur freelance, alors justement, comment fait-on ?

200€, 300€, 400€, 1000€ par jour.. Difficile de jauger et de choisir hein ? On va voir ensemble comment j’ai fait pour choisir un TJM qui me convient et comment j’ai trouvé du boulot avec !

Si tu es nouveau, sur ce blog je parle de la vie d’un développeur freelance, mais aussi de plein d’autres sujets, tels que la santé, la motivation, les challenges, etc. Si tu veux en savoir plus, tu peux regarder ici : tous les articles. Et tu peux aussi t’inscrire à la newsletter pour être averti chaque fois qu’un nouvel article sort !

Mais avant de commencer, c’est quoi le TJM ?

C’est quoi le TJM ?

En gros, quand on est indépendant, on peut facturer son client de plusieurs façons. Il y a au forfait, à la prestation, à la journée, bref. Ici, on parle d’une prestation facturée à la journée. TJM signifie tout simplement Taux Journalier Moyen. Il s’agit, en gros, du prix que tu factures pour une journée de travail. Par exemple, si tu le fixe à 300€, ça signifie que tu te feras payer 300€ par jour travaillé. Il s’agit d’ailleurs du chiffre d’affaires. Pas d’un revenu net… dommage hein ? 🤣

Et comment fixer son TJM ?

Et comment fixer son TJM ?
Et comment fixer son TJM ?

Il y a plusieurs façons de trouver son TJM :

La première

La plus simple, c’est de proposer son profil à des clients et attendre qu’ils te disent quelle fourchette de prix ils ont. C’est une bonne méthode, mais on peut parfois se faire « avoir ». Si par exemple on te dit « avec ton profil, on a une fourchette de 150 à 200€ », bah.. honnêtement un CDI c’est plus rentable. Alors, oui, en CDI tu n’as pas vraiment cette somme là. Mais vu toutes les choses à prendre en compte quand on est freelance, il vaut mieux s’assurer une plus grosse marge de manoeuvre. Dans mon article Combien gagne un développeur freelance [Partie 3], je t’explique comment calculer tout ça 😉 !

La deuxième

Plus compliquée, c’est de regarder ce qui existe sur le marché. Par exemple, tu peux aller sur Malt et chercher les profils qui correspondent au tien. Une fois que tu en as trouvé plusieurs, tu essaies d’estimer ton TJM en fonction du leur 😉 ! En soit, c’est pas compliqué. Mais c’est moins évident lorsque la fourchette est grande. Imaginons que tu tombes sur des profils qui facturent 250€ et d’autres 1000€, ce sera difficile de vraiment te positionner. Mais c’est possible !

La troisième

Celle que je préfère, c’est le culot ! Alors, évidemment, il faut un peu connaître le marché pour le faire. Mais si tu as étudié un peu les deux précédentes méthodes, tu peux aisément tenter ta chance. Mon premier TJM était à 500€ par jour. C’était du culot pur. Mais ça a fonctionné. J’ai su justifier au client que la valeur ajouté à son équipe valait cet investissement. Toutefois, mes TJM suivants n’ont pas été aussi important. J’ai fait du 320, du 350, du 400… De belles sommes quand même, évidemment. Mais le culot ne fonctionne pas toujours. Donc à voir comment tu le sens 😅 !

Conclusion

Il y a plein de méthodes pour fixer son TJM. Du coup, je te propose de simplement essayer ! Ah, et si tu as d’autres solutions dont je n’ai pas parlé, n’hésite pas à me le dire en commentaire !

Tu peux aussi me suivre sur Youtube, et t’abonner à la newsletter si ce n’est pas déjà fait.

Et en attendant, je souhaite une excellente journée (ou soirée), et à la prochaine !


En savoir plus sur La Pause Code

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire